Visite au Camp

Le 19 novembre, les descendants d’un parlementaire interné à Saint-Paul pendant la dernière guerre, se sont rendus sur le site de l’ancien camp de séjour surveillé.

Henri Gout est député de l’ Aude lorsque la guerre éclate en 1940. Dans le contexte tragique de la défaite des armées alliées lors de la campagne de France contre les armées allemandes, le président de la République Albert Lebrun nomme Philippe Pétain à la tête du gouvernement. Celui-ci décide de demander l’armistice, signé le 22 juin 1940 à Compiègne.
Le mercredi 10 juillet 1940, le Congrès, formé par la réunion de la Chambre des députés et du Sénat est réunie dans le théâtre du casino de Vichy pour voter les pleins pouvoirs à Pétain.
Henri Gout fait alors partie des quatre-vingts parlementaires français qui votent contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 ( 569 votent pour).
Henri Gout prend ensuite la tête de plusieurs manifestation hostiles à Pétain, ce qui lui vaudra d’être interné à Saint-Paul, puis d’être assigné à résidence. Deux autres, parmi les quatre-vingts, seront aussi internés à Saint-Paul.



Ce dimanche, le petit-fils s’est rendu sur les lieux où son grand-père, Henri Gout, fut interné pendant la seconde guerre mondiale.
Cette visite s’est déroulée en marge de l’exposition « Les défenseurs de la République en 1940 »qui s’est tenue toute la semaine à Feytiat,
Il était accompagné de Michel Passe, organisateur de l’exposition, et de Anny Marloux, dont le père était aussi un des quatre-vingts, mort en déportation.



Biographie de Henri Gout sur le site de l’Assemblée Nationale :

http://www2.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche/%28num_dept%29/3520



1er Prix Régional de Construction Bois Attribué à l’Ecole de Saint-Paul

Le 23 novembre, l’école de Saint-Paul s’est vu attribuer le 1er prix de construction bois au concours régional de la région Nouvelle Aquitaine dans la catégorie "Bâtiment public et culture". A cette occasion Mme le Maire et M. le premier adjoint ont accompagné les architectes Laurent Billat et Marie Remillac de OX Architecture à l’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux pour la remise des prix.


Dans la continuité du Palmarès Limousin de la Construction Bois, les objectifs de cette action sont de valoriser les acteurs du secteur bois construction œuvrant pour la dynamique des projets bois en région Nouvelle-Aquitaine et en France. Il s’agit également de promouvoir des réalisations exemplaires, tant sur les plans architecturaux, techniques, qu’environnementaux, en particulier ceux témoignant de la volonté de valoriser les bois locaux dans la construction. Le concours était cette année pour la première fois organisé à l’échelle de la nouvelle région, par l’ensemble des structures interprofessionnelles de la Nouvelle-Aquitaine.

93 candidatures au Prix Régional de la Construction Bois Nouvelle-Aquitaine 2017 avaient été déposées dans différentes catégories, parmi lesquelles le jury a retenu 16 lauréats.

Lors des délibérations du jury, outre la qualité du dossier (rédaction, photos, etc.), différents critères de sélection ont été pris en compte :
- Qualité architecturale et insertion paysagère,
- Approche environnementale, emploi de matériaux biosourcés et performance énergétique,
- Créativité et innovation,
- Rapport Performance technique/thermique/coût,
- Emploi de bois local,
- Caractère reproductible de l’opération



On parle également de l’école dans le dernier numéro d’Haute-Vienne le mag du Conseil Départemental :

Pour consulter l’article complet :
PDF - 738.1 ko



Travaux rue Georges Fourest

De nombreux marquages colorés sont présents sur la chaussée rue Georges Fourest et rue du Tabellion. Ils préfigurent les travaux d’enfouissement des réseaux électriques par le SEHV (Syndicat Energies Haute-Vienne) dans cette partie du bourg. Les travaux sont prévus début 2018.

Pour en savoir plus sur le SEHV :

http://www.sehv.fr/index.php