Programme de renouvellements de conduites de distribution d’eau potable par le SIAEP Des Allois et Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l ’eau potable

Le SIAEP ( Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable) des Allois a la compétence Eau Potable sur les 6 communes de son territoire, dont la commune de Saint-Paul.
le SIAEP des Allois a décidé de renouveler certaines conduites de distribution d’eau potable de la commune de Saint-Paul pour garantir la qualité de l’eau potable.

Une première tranche de travaux a concerné cet été les secteurs de Gentaud, du Grand Chaleix et de Lavaud de Cossas. Il s’agissait de remplacer des canalisations en PVC posés avant 1980. Les réceptions des 3 chantiers ont eu lieu les 26 novembre et 2 décembre.
Cout des travaux : 420 000 €, subventionnés à hauteur de 40% par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne.

Une seconde tranche concernera la rue des écoles, depuis la salle des fêtes jusqu’aux Rouchilloux. Il s’agit de remplacer une conduite vétuste nécessitant de fréquentes interventions de la part du fermier. Ces travaux devraient se dérouler à partir d’Avril 2020. La section passant devant l’école devrait être renouvelé pendant les vacances scolaires.

Plus d’infos à venir....

Ultérieurement, le syndicat projette également le remplacement d’une canalisation très ancienne entre Saint-Bonnet-Briance et Saint Paul ( route de Linards, le long de la D12).


Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l’eau potable (RPQS) :

PDF - 1.2 Mo

Territoire du SIAEP des Allois.




Vidange de l’étang communal

La vidange de l’étang communal des Pradelles a eu lieu le mardi 10 décembre, effectuée la Fédération de Pêche de la Haute-Vienne, en partenariat avec l’AAPPMA de Saint-Paul.
ATTENTION, IL NE FAUT PAS S’AVENTURER DANS L’ÉTANG CAR LA VASE REPRÉSENTE UN DANGER.


https://federation-peche87.com/


Cet assèchement permet de vérifier et entretenir les ouvrages.
Il est également l’occasion de réaliser les travaux nécessaires sur le répartiteur en amont, qui, après ceux effectués en 2017 en aval (création du bassin de décantation), permettront de se mettre en conformité avec les injonctions de l’arrêté préfectoral de 2012.






La fibre à Saint-Paul

Cette année devrait voir le déploiement de la fibre et du très haut débit sur notre commune.
Le domaine du numérique relève de la compétence communautaire et les choses avancent. La phase pilote du fibrage se termine sur les communes de Saint-Léonard et Royères. Pour notre commune, qui fait partie du jalon 1 avec La Geneytouse, Eybouleuf, Saint-Denis et une partie de Saint-Bonnet, les travaux devraient être achevés pour le début de l’année 2021.

L’impatience est grande pour augmenter les débits, surtout dans certaines zones, mais les enjeux financiers sont énormes. Ces travaux conduits par le syndicat mixte DORSAL (Développement de l’Offre Régionale de Services et de l’Aménagement des télécommunications en Limousin), représentent un coût de 12 millions d’euro pour la Communauté de communes, subventionné par l’Europe, l’État, le Conseil Régional et le Conseil Départemental.

http://www.dorsal.fr/


L’implantation du NRO (Nœud de Raccordement Optique) de Saint-Paul est programmée pour l’été prochain, courant juin 2020 normalement (en haut de la rue du stade, en face des ateliers municipaux). C’est à partir de cet équipement que se déploieront l’ensemble des raccordements de la commune, et que se concentreront les prises des opérateurs. D’abord dans le bourg puis sur l’ensemble de la commune.

Un long travail d’étude et de relevés initiaux va démarrer (relevé de l’ensemble des bâtis à desservir, identification des privés et professionnels, identification des adresses et vérification des raccordements au réseau cuivre existant) avant le déploiement de la fibre. Ce déploiement pourra se faire en souterrain (si possible) , ou en aérien, si on ne peut pas tirer parti des fourreaux ou si les canalisations souterraines sont pleines.
En prévisionnel, l’ensemble de la commune sera raccordée à la fibre fin 2020, début 2021 (jalon 1).
Un calendrier sera disponible dès que possible.

Pour contacter le syndicat mixte Dorsal :

contact@dorsal.fr ou par téléphone 5j/7 au : 0806 806 806.


Les acteurs du programme :





Adressage : Dénominations des voies communales

Depuis deux ans, des élus travaillent sur l’adressage de la commune de Saint-Paul.
Les élus ont procédé de la façon suivante : soit en se rendant sur place, afin de trouver un signe distinctif permettant de donner un nom particulier, soit en faisant appel à leurs connaissances historiques et/ou anecdotes. Les habitants que nous avons rencontrés nous ont également fourni une aide précieuse.
Une première étape a été franchie avec la dénomination de l’ensemble des routes et voies communales, adoptée à l’unanimité en conseil municipal le 25 septembre 2019.
L’étape suivante sera l’attribution d’un numéro à chaque habitation.

L’adressage est la création d’adresses normées.
La démarche nécessite de dénommer les voies (routes, chemins, hameaux, etc...), ainsi que de numéroter les habitations.
Créer des adresses normées permet à l’ensemble des habitants de bénéficier du même service et des mêmes conditions de sécurité sur l’ensemble de la commune.

L’intérêt est de localiser chaque logement grâce au nom de la voie par laquelle on y accède, et par son positionnement dans cette voie.
L’adresse normée est la base de la navigation de nombreux organismes remplissant des missions de service public comme l’acheminement des courriers et des colis, mais également les interventions de secours.

Ce travail fastidieux a été réalisé en partenariat avec le Système d’Information Géographique de Limoges Métropole. Les supports numériques mis à notre disposition et la collaboration avec leurs techniciens ont représenté un gain considérable.


Délibération du conseil municipal concernant la dénomination des voies communales :

PDF - 95.5 ko





Recensement 2019 de la commune de Saint-Paul

Le recensement 2019 de la commune de Saint-Paul a eu lieu en janvier 2019. Trois agents recenseurs avaient été recrutés à cette occasion par la commune
Le recensement de la population a pour objectifs le dénombrement des logements et de la population résidant en France et la connaissance de leurs principales caractéristiques : sexe, âge, activité, professions exercées, caractéristiques des ménages, taille et type de logement, modes de transport, déplacements quotidiens.

La population légale en vigueur à partir du 1er janvier 2020 est de 1 259 personnes pour la commune de Saint-Paul :

Population municipale : 1 236
Population comptée à part : 23
Population totale : 1 259 personnes.

PDF - 79.5 ko


Le recensement, qui se déroule tous les cinq ans, permet de déterminer la population officielle de la commune. De ces chiffres découle entre autres la participation de l’Etat au budget communal : la Dotation Global de Fonctionnement (DGF) dépend en partie de sa population. Rappelons qu’il est obligatoire et gratuit, et que les données recueillies sont confidentielles et ne sont exploitées que par l’INSEE.




Du bio et du local à la cantine de l’école

Le 27 novembre INTERBIO organisait avec l’AANA le rendez-vous des fournisseurs bio & locaux et des collectivités au Zénith de Limoges. Il s’agissait de rencontres professionnelles de la restauration collective bio et locale.
Plus de 50 producteurs, transformateurs et distributeurs de la Région Nouvelle-Aquitaine étaient présents à ces rencontres pour présenter leurs gammes de produits bio, locaux et de qualité adaptés aux besoins de la restauration collective : fruits et légumes, viandes et volailles, produits laitiers, produits d’épicerie, boissons, nouveautés etc.

Des ateliers permettaient également aux agents de collectivités et élus de passer au concret, avec des démonstrations culinaires réalisées par des cuisiniers de restauration collective, et avec la présentation de nouvelles recettes appréciées des convives, pour relocaliser les approvisionnements tout en maitrisant les coûts.


https://www.facebook.com/villedelimoges/videos/601382210601386/

La lutte contre le gaspillage alimentaire et la démarche pour l’approvisionnement local et l’introduction de produits bio dans les cantines, initiées dans notre commune depuis la construction du nouveau restaurant scolaire, est maintenant inscrite dans la loi. L’article 24 de la loi EGALIM, promulguée le 30 novembre 2018 introduit l’obligation, dans la restauration collective des collectivités, de servir d’ici 2022, au moins 50% de produits durables (dont les produits locaux) ou de labels de qualité, avec un minimum de 20% de produits bio.
Beaucoup de produits proviennent déjà des artisans et commerçants locaux : le pain provient ainsi des boulangeries de Saint-Paul, le pâté de pomme de terre du pâtissier, et divers produits d’épicerie sont achetés au SPAR.
Concernant l’approvisionnement, notamment bio, la première démarche avait porté sur les fruits. Les pommes, les poires et les nashis, ainsi que les compotes, proviennent exclusivement du verger bio de Teulet, de La Roche l’Abeille. Les kiwis sont produits au verger bio de Vertougit, à Voutezac en Corrèze. Les fraises viennent naturellement du Coudert des Charmilles de Saint-Paul. Même démarche pour les fruits plus « exotiques » : les oranges et clémentines sont livrées directement par un producteur bio de la région de Valence en Espagne. L’impact carbone est minimisé, car la livraison se fait en même temps que d’autres AMAP ou magasins de producteurs. Quant aux bananes, elles transitent par la filière bio du SPAR.
Les poulets sont livrés par Angélique Chabrely, des Volailles d’Angèle à Saint-Paul. Les pommes de terre viennent de La Geneytouse, de chez Nicolas Desroches, qui a aussi fourni cette année quelques légumes. Les légumes secs sont issus d’un groupement de producteurs charentais, en agriculture bio et les œufs bio proviennent du domaine de Ligoure au Vigen, ou du SPAR en fonction des disponibilités. Le fromage et les yaourts bio sont issus de la ferme du Mas Gilard à Champnétéry.




Logements adaptés dans le centre bourg

Les personnes intéressées peuvent dès maintenant faire une demande de dossier auprès de l’ODHAC.
Les dossiers sont téléchargeables sur internet, ou à demander en mairie, et sont à déposer ou à envoyer au siège de l’ODHAC : 4, rue Robert Schuman, 87170 ISLE, ou à l’antenne de Saint-Léonard : centre Simone Veil 15, rue de Beaufort 87400 Saint-Léonard.

La construction des quatre logements adaptés est en cours de finalisation.
Les travaux de gros œuvre ont démarré le 15 Mars 2019.
L’achèvement des travaux est prévu pour mars 2020.
Maitrise d’ouvrage : ODHAC 87.

Les quatre logements sont en cours de finalisation sur les terrains du centre bourg.
L’unique propriétaire de ces logements destinés à la location sera l’ODHAC 87, c’est à dire un organisme public de logements sociaux.
Il s’agit de quatre pavillons accessibles et adaptés au vieillissement et/ou au handicap, sur la parcelle attenante au SPAR.
La réalisation de ces logements repose sur un partenariat entre le Conseil Départemental, la commune et l’ODHAC. Une convention tripartite de financement a été signée entre ces trois entités : l’ODHAC finance la plus grosse part du projet, le Conseil Départemental participe à hauteur de 10 000 € par logement, la commune également, mais il faut déduire de cette participation communale la valeur du terrain, estimée par les services du Domaine. Le Domaine ayant estimé le terrain à 32 700 €, il restera à la charge de la commune une participation de 7 300 € (40 000 – 32 700).


Le maire de Saint-Paul fera partie de la commission d’attribution de ces logements, pour lesquels les habitants de Saint-Paul seront prioritaires.
L’intérêt évident est de pouvoir accueillir des personnes, dont le logement est isolé ou inadapté, et qui souhaiteraient rester dans la commune en se rapprochant du bourg.



http://www.odhac.fr/