Animations à l’espace Aqua’Noblat les 24 et 30 octobre

Plusieurs animations à la piscine de Saint-Léonard-de-Noblat :
Aqua’zumba le 24 octobre de 18h30 à 19h30, inscription à l’accueil de la piscine.
Animations vacances de la Toussaint les 24 et 30 octobre de 14h à 17h.
Renseignements et inscription au 05 87 22 99 10






Pierre-buffière : Soirée ciné/discussion "L’Eveil de la Permaculture" le 21 octobre

Samedi 21 octobre à 20h. Salle des fêtes de Pierre Buffière, site de Chabanas.
Entrée à prix libre. Table ronde à l’issue du film "L’éveil de la permaculture" de Adrien Bellay.
Soupe/tartines et brioches à partir de 19h30. Projection suivie d’une présentation par les porteurs de projet sur notre territoire et d’une discussion ouverte autour d’une buvette approvisionnée de produits locaux. Consommation souhaitée. Règlement en Pelous accepté

La "permaculture" quésaco ?

Le terme est inventé dans les années 70. Il est la contraction de deux mots : "agriculture" et "permanente". Cette méthode de jardinage regroupe des principes et des techniques de culture anciennes et nouvelles. L’objectif : créer dans son jardin ou potager un écosystème respectueux de l’environnement, productif et autonome.



Synopsis :

La permaculture laisse entrevoir une lueur d’espoir avec ses solutions écologiquement soutenables, économiquement viables et socialement équitables. Accessible à tous, elle peut être mise en œuvre partout… Aujourd’hui , des hommes et des femmes se rencontrent et expérimentent cette alternative crédible. La transition “permacole” est en route !


Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Jb0-2YeYtsc

Sont invités pour la table ronde à l’issue du film :
(coin jeux pour les enfants pendant la discussion, chacun ramène un jeu à faire découvrir)

- Damien Dekarz, permaculteur de La Graine Indocile http://www.lagraineindocile.fr/ et animateur de la chaîne Permaculture Agroécologie Etc https://www.youtube.com/user/permacultureetc depuis peu à Salon la Tour

- Patrick Lespagnol, formateur en biodynamie et ancien paysan à Château Chervix

- Claire Paris et Philippe Buffet, maraîchers en permaculture : Les Jardins de Pan à St Vitte sur Briance
https://www.facebook.com/lesjardinsdepan/

- Andy Williams, permaculteur, Solutions Simples http://solutionssimples.wixsite.com/solutions-simples, formateur au Champ des Arts http://lechampdesarts.blogspot.fr/2017/05/permaculture-201718-la-porcherie-87.html, et maraîcher à La Porcherie

« La permaculture fait ce pont entre toutes ces disciplines d’une manière très riche et très pratique, très adaptée à la vie de tous les jours. » Jessie Darlington

Dans le cadre de l’Objectif Zéro Pesticide Avec le soutien de la mairie de Pierre Buffière



Après-midi "Tisane"

Les après-midi "Tisane" se déroulent tous les premiers mercredi du mois. C’est un lieu d’échange ouvert à tous et où l’on peut venir à tout âge, pour jouer, papoter ou tout simplement se rencontrer. Loto, belote, scrabble....Chaque table a sa spécialité.
C’est également l’occasion de découvrir et déguster des pâtisseries, et d’en échanger les recettes.


Tous les premiers mercredi du mois, à partir de 15h, à la salle des associations.

Prochaines dates :
- 4 octobre
- 8 novembre (La Tisane est décalée d’une semaine en raison de la Toussaint )
- 6 décembre





Agenda

- 4 septembre : Rentrée des classes
-13 septembre : Intervention Prévention Routière
-16 septembre : Concours de pétanque organisé par la Pétanque Saint-Pauloise
- 24 septembre : Vide-jardin organisé par l’association "A fleur de pierre"
- 11 novembre : Cérémonie de commémoration de l’armistice de la première guerre mondiale.
- 18 novembre : Loto de La marelle.
- 25 novembre : Atelier décorations de Noel.
- 8 et 9 décembre : Téléthon
- Décembre : Fête de Noël de l’école
- 31 décembre : Réveillon de la Saint-Sylvestre.

Tous les premiers mercredi du mois : Tisane, à la salle des associations à partir de 15h, ouvert à tous, petits et grands, pour jouer ou simplement se rencontrer .

Restauration de la Croix de Mission par l’association "A Fleur De Pierre"

La croix de mission se situant au pont de l’Anguienne a été déposée au mois d’avril pour restauration à l’initiative de l’association "A fleur de pierre". Depuis, la croix a été remise en place. Avec l’aimable autorisation de l’association , nous publions ci-dessous l’historique de cette croix, fruit des recherches de ses adhérents.



HISTORIQUE DE LA CROIX DE MISSION

« La Fontanille » SAINT PAUL

Cette Croix se situe au croisement de la route D12 Saint Paul-Linards ou Châteauneuf-la-Forêt et le chemin vicinal C4bis du Moulin Grand. Elle daterait soit d’avant la guerre de 14 soit de l’entre deux des guerres 14-18 et 39-45 sans en connaître l’année exacte. Je sais que pour la croix de « Mission d’Eyjeaux » située à côté de l’église sur la droite, il est indiquée au bas de la Croix : MISSION 1930. En 1933, Eyjeaux et Saint Paul ne formaient qu’une seule paroisse, administrée par le même Curé de Saint Paul, soient les chanoines Mourelon ou Truchassou. En 1957, le Chanoine Truchassou a été déchargé de la paroisse d’Eyjeaux, probablement à cause de son âge, onze ans avant sa mort en 1968. La croix de Saint Paul est indiquée sur le plan cadastral en vigueur sous le nom de Calvaire. Ce lieu est appelé « La Fontanille » que l’on prononce « Fontanie ». Sa référence cadastrale est 453P sur l’ancien cadastre ou cadastre napoléonien et 600 sur le cadastre rénové et les deux numéros sont de la section D dite du Grand Chaleix.

Comment faire la différence entre Croix et Calvaire ? La Croix en bois est constituée d’un gibet (potence) fait d’un poteau et d’une traverse sur lesquels peut être fixée une sculpture représentant le Christ. Le calvaire est une élévation sur laquelle on a à la fois une croix et une sculpture. Toutes les deux ont une connotation religieuse symbolisant la mort du Christ fêtée dans l’Eglise au moment de Pâques.

Dans notre cas, comme Eyjeaux, la Croix est une « Croix de Mission ». Elle a été érigée pour commémorer un événement appelé « Mission » destiné à entretenir et stimuler la foi des fidèles dans les villes ou villages. Ces missions étaient prêchées par le Curé de la Paroisse ou par des Prêtres Missionnaires qui parcouraient le pays en organisant des cérémonies et des rassemblements importants au cours desquels il prêchaient d’une façon percutante et imagée. Il arrivait qu’à la fin de cette mission, on élevât une croix souvent en bois.

Les différentes parties d’une croix sont de bas en haut : le piédestal, le socle, la table, le fût : avers, revers, le croisillon. Dans notre cas, la croix porte une représentation du Christ crucifié. La partie socle en pierres et béton fait : 100cm/100cm/100cm et la table au dessus du socle qui déborde légèrement : 120cm/108cm. La dimension de la croix fait 20cm/20cm/h. La croix est orientée vers le nord dans l’axe de la route D12 vers le bourg de Saint Paul en traversant le pont de la rivière « La Languienne ».

Le terrain et la croix appartiennent à Monsieur Debernard Maurice de « Bas Terme », commune de Saint Paul, pour les avoir acquis en 2012-2013 au moment de la succession de Monsieur Samy Fernand après son décès en 2011 par l’intermédiaire de ses deux enfants, à savoir : Madame Faure Nadine et Mademoiselle Samy Pascale. Ces parcelles de la succession faisaient partie d’un ensemble de 3 lots dont les deux autres ont été vendues d’une part à Monsieur André Jacques Morterol, Ebéniste, qui a repris l’atelier de menuiserie de Fernand Samy, ancien menuisier charpentier et Madame Faucher Isabelle le troisième acquéreur sur le plateau de la Fontanille où a été construite une maison particulière accessible par le chemin dit de la Fontanille. Le lot de Monsieur Debernard Maurice contient l’ex maison d’habitation des Samy (parcelle D998 sur le plan cadastral rénové) et un cèdre plus que centenaire. A une époque, Monsieur Samy Fernand m’avait affirmé,après sa propre vérification par le diamètre, qu’il avait au moins 150 ans. A mon avis nous ne sommes pas loin de parler d’un arbre bicentenaire.

En suivant les origines de propriété des actes notariés, Monsieur Samy Fernand a acheté ces parcelles de terrain à Monsieur Etienne Fougeras Lavergnolle, ancien notaire à Saint Paul en deux fois en 1961 et en 1964 devant Me Maubeau, notaire à Piere Buffière. Sur les deux actes, il y avait des servitudes ou conditions particulières. Dans l’acte de 1964, il est dit : « Le calvaire se trouvant sur la parcelle cadastrée N°453 et à l’embranchement de la route vicinale avec la route de grande communication N°12 de Limoges à Mauriac devra rester tel qu’il est et ne devra être enlevé sous aucun prétexte, les réparations y devenant nécessaires seront comme par le passé à la charge de la paroisse de Saint Paul ».

Selon les enfants de Monsieur Samy Fernand, ce dernier a entièrement restauré la croix dans les années 1990, donc il y a à peu près 20 ans alors qu’il a pris sa retraite à 60 ans ou en 1991. Au cours de cette rénovation, Monsieur Samy Fernand aurait remis ou déposé sous la croix, partie bois, dans la tablette en grès sur le socle un « Message » indiquant la liste des rénovateurs selon une coutume.

Etienne Fougeras Lavergnolle serait devenu propriètaire du calvaire en janvier 1931 au moment de la succession de son Père Augustin Fougeras Lavergnolle, décédé en juin 1930, anciens notaire et maire de Saint Paul. D’où l’intérêt de connaître l’année de la « Mission ». La famille Fougeras Lavergnolle, du bourg de Saint Paul, a permis, sans aucun doute, l’implantation du Calvaire ou Croix de Mission pour couronner l’événement.

Selon nos dernières recherches, nous avons trouvé des cartes postales du calvaire de 1934, 1908 (date communiquée) avec l’inscription « Christ de mission ». Une carte postale de Saint Paul d’Eyjeaux « La Place » tournée vers le pont de l’Anguienne avec la présence du calvaire indique 1935 sur un Timbre « Type Blanc surchargé « de 1919 . De plus la place est complètement en travaux sans trace apparente de rail nulle part, ce qui peut supposer qu’il s’agit des travaux du Tramway, donc d’avant la guerre de 14-18. Avec cette date de 1908, nous devons poursuivre nos recherches pour lever l’ambiguïté.

Le 30 janvier dernier, Mr Noël Landou a fait la communication suivante : « Sur les deux rapports que l’abbé Larue, curé de St-Paul, adresse à son évêque, Mgr Flocard, en 1922 et 1926, il affirme qu’une mission a eu lieu à son initiative en 1899 et n’en signale pas d’autres depuis. (Archives départementales de la Hte Vienne, 2J3F9 et 2J3F13) En 1899 le Comte Aymard de Foucauld, le baron d’Abzac et Augustin Fougeras Lavergnolle faisaient partie du Conseil de Fabrique (5V38). En 1930, l’abbé Mourlon dit son intention de faire prêcher une mission en 1931. Il cite M. Lavergnolle parmi les conseillers paroissiaux. (2J3F15) ».

Le Chanoine Pierre Larue a été Curé de Saint Paul de 1889 à 1926, le Chanoine Louis Mourlon de 1926 à 1932 et le Chanoine Joseph Truchassou de 1932 à 1968.

Cet article a été rédigé à l’occasion de la création d’une Association : « A fleur de pierre » destinée à faire l’inventaire du Patrimoine de la commune de Saint Paul pour le restaurer et le faire connaître. Cette Association est dirigée par Monsieur David Lagarde, Président.

Auteurs de l’article : Geneviève Chabrely et Jean Fougeras Lavergnolle.

Rédaction et dépôt en Mairie en 2017



Suite du Rapport :

Additif N°1 :
Communication d’une photo de la Croix en 1958 de la part de Mme Antoinette Léonétout :

Sur la photo, on voit une Croix au sol visiblement en train d’être restaurée et les personnages sur la photo sont de gauche à droite :
Pierre Léonétout (mari d’Antoinette) maçon, Jean (de dos) et Elie Pigneur, menuisiers et l’adolescent Robert Coque, fils de Marcelle Coque, stagiaire en menuiserie en 1958, 13-14 ans et adopté par Clément Aupetit, Peintre à Saint Paul. Il est ensuite devenu Professeur d’école en Technologie à Saint Léonard de Noblat où il a passé une grande partie de sa vie ? Il est décédé en 2009. Atteint d’une maladie invalidante, il s’est réfugié dans la sculpture en utilisant comme matière première du fil de fer, du papier journal (le populaire), du grillage etc et une exposition de ses œuvres a eu lieu en juin 2016 au Musée Cécile Sabourdy en juin 2016.

Additif N°2
Demande auprès de Jean Louis Montville, Chancelier auprès de l’Évêché de Limoges, 1et 3 rue de la cathédrale.

J’ai communiqué au Père JL Montville un certain nombre d’éléments déjà trouvés en particulier que la mission a dû se passer avant la construction du Tramway en 1912 et selon un rapport de l’abbé Larue, Curé de la paroisse, il indique qu’il y a bien eu une mission en 1899.

Finalement, la clôture de la Mission a eu lieu le jour de Pâques et l’installation de la Croix a eu lieu ce même jour de Pâques le 02 avril 1899.